Historique 2016 2017

HISTORIQUE EVENEMENTIEL 2017/2018




Programmation



FORUM DES

ASSOCIATIONS

Samedi 2 septembre

Le CCS participait comme chaque année au forum des associations. Sur le stand : mini exposition des travaux de l'atelier dessin, aquarelle, patchwork, arts plastiques des enfants etc....

JP Durand animait une partie de scrabble. Carole Chantereau de l'atelier Patchwork en cie d'une de ses "élèves" travaillait également à leurs ouvrages l'après-midi. Guy Pedotti initiait les enfants au jeu d'échecs.

Certains animateurs sont passés sur le stand et ont pu répondre aux questions des visiteurs. Certains nouveaux professeurs ont ainsi pu prendre des inscriptions.




CINE DEBAT

Mardi 7 novembre

Dans le cadre du mois du documentaire, L'Esplanade a proposé son premier Ciné débat autour du film "Gilles Clement, le jardin en mouvement" en présence de son réalisateur Olivier Comte. Une trentaine de spectateurs dont une bonne partie de lycéens ont assisté à la projection et pu échanger avec le réalisateur. Cette projection était initiée par Les Yeux verts, pôle d'éducation à l'image de Brive.

Le film retrace le parcours de Gilles Clement, jardinier et architecte paysagiste qui a remis en question l'art des jardins avec le jardin en mouvement.




THEATRE AU CINEMA

Jeudi 26 octobre en direct

Dimanche 12 novembre en différé

La pièce a été diffusée en direct de La Comédie Française, le jeudi 26 octobre 2017, au cinéma L’Esplanade d'Egletons.
120 spectateurs ses sont régalés de cette première qui a fait un carton Egletonnais et national. Le théâtre de la Comédie française séduit, la diffusion dans les salles de cinéma remporte un vif succès mais pourquoi? Les pièces classiques plaisent-elles par habitude où font-elles écho à nos préoccupations contemporaines?
Scapin est un valet qui commet quelques fourberies. Dévoué à ses maîtres, il supporte leurs coups de bâton, il est aussi prêts à bien les leur rendre! Ce personnage n'accepte qu'à demi la soumission que lui impose son niveau social mais toutes ses actions -si fourbes qu'elles puissent paraître, sont en quête d'une justice : permettre un amour consenti, garder sa dignité en somme, rester libre.
Les enfants présents n'ont pas été rebutés par les vers mais emportés par le jeu, les plus grands ont renoué avec Molière avec assez de recul pour en comprendre les enjeux.
Pour parfaire de succès, le cinéma d'Egletons, L'Esplanade, a proposé une
rediffusion le dimanche 12 novembre 2017, à 17 heures. A noter sur vos agendas.




CINE DEBAT

Jeudi 16 ovembre

ZERO PHITO 100% BIO  en avant première

Ce sont 68 personnes qui sont venues assister à la présentation du film documentaire de Guillaume Bodin «zéro phyto 100% bio» à l'invitation de l'associaton Energie citoyenne du pays d'Egletons.  Le film montre l'action de plusieurs communes qui, bien avant la loi de janvier 2017 qui interdit l'utilisation  de pesticides dans les espaces publics, ont décidé de changer leurs pratiques pour rendre leurs espaces verts plus naturels et cela avec un budget constant voire inférieur. Ce film met aussi en avant l'action de communes qui ont misé sur une alimentation bio dans la restauration scolaire. Cette action pourrait se porter aussi sur de nombreux autres lieux qui accueillent du public : EHPAD, hôpitaux voir prisons car «nourrir, c'est aimer» comme le dit avec passion le maire de Barjac Edouard Chaulet. Après la projection, un débat s'est instauré avec la salle avec le Dr Grevet membre de l'Association des Médecins du Limousin contre les Pesticides. Il a été évoqué les actions dans la commune avec notamment le jardin partagé du Rabinel. Le débat s'est continué avec le problème de l'utilisation  de produits phytosanitaire par les agriculteurs, surtout ceux en monoculture, avec l'évocation des risques pour la santé pour eux , le voisinage mais aussi pour la qualité des produits proposés. La débat a aussi porté sur les femmes enceintes et des risques liés aux perturbateurs endocriniens et aux pesticides. Même si ce n'était pas le sujet du film, l'attention des spectateurs a été faite sur l'industrialisation de l'agriculture par Philippe Revel de la Confédération Paysanne lorsque celui-ci a évoqué le projet sur 8 ha de serres à tomates en face de l'usine d'incinération de Rosiers d'Egletons. Une réunion d'information, organisée par la Confédération Paysanne, aura lieu, sur ce sujet, le vendredi 24 novembre à 20h30 salle du Mille Club à Egletons."La Montagne"




THEATRE

Jeudi 23 novembre

FRANCE PROFONDE. Organisé en partenariat avec le Lycée Caraminot, la Municipalité, le Théâtre des 7 collines et la FAL, le Centre Culturel et Sportif d'Egletons, dans le cadre des randonnées de la culture, la Compagnie La Grosse Situation a proposé sa dernière aventure «France profonde». Construit sur les nombreuses rencontres effectuées en sillonnant le pays, des vignobles de Saint-Emilion en passant par un lycée agricole de Creuse ou la ZAD de Notre Dame des Landes, les deux comédiennes, Alice Fahrenkrug et Bénédicte Chevallereau et Clovis Chatelain ont emmené la centaine de spectateurs à découvrir le monde paysan et tout ce qu'il l'entoure. C'est avec humour et tendresse mais aussi une certaine gravité que les trois comédiens font réfléchir sur notre attachement à la terre mais aussi sur notre modèle agricole avec une fin «bottée» pour nous présenter toutes les rencontres qui ont permis à cette pièce d’exister.  "La Montagne 27 novembre 2017"

La centaine de spectateurs dont une petite partie de lycéens ravis par le spectacle a pu  discuter avec les comédiennes autour d'un pot à l'issue de la représentation.




CINE DEBAT

Jeudi 30 novembre

L'Esplanade a proposé un ciné-débat autour du film LE MAITRE EST L'ENFANT  d'Alexandre Mourot. Le film va à la rencontre d'une école Montessori et a filmé des enfants libres de leurs mouvements e de leurs activités, qui travaillent seuls ou à plusieurs dans une ambiance étonnamment calme.Pendant une année, le réalisateur a filmé la mise en oeuvre de cette pédagogie.

Camille Pénélaud, éducatrice Montessori a bien voulu animer une discussion à l'issue du film. Emmanuelle Guichard, professeur des écoles à St Yrieix qui applique cette méthode aux maternelles de son école a parlé de son expérience. Ce film a suscité de nombreux échanges dans la salle.

Une soirée identique est prévue en mars, la très mauvaise météo du jour ayant freiné les spectateurs intéressés.




EXPOSITION PHOTOS

Jeudi 21 décembre

Depuis plus d'une semaine, le cinéma l'esplanade accueille l'exposition photos de Jean-Luc Leroy-Rojek «voisins, voisines». Ce jeudi, le photographe est venu participer au vernissage de l'exposition. Lors de cette rencontre avec le public, il a expliqué comment, grâce à son travail de technicien orange ou quand une maison lui tape à l’œil, il rentre chez les gens et instaure une relation de confiance qui lui permette de photographier l'ambiance de l'intérieur.  Dans des maisons souvent hors du temps, il montre, sans voyeurisme, l'intimité des personnes dans leurs quotidiens avec comme fil rouge leurs téléphones. Autodidacte, Jean-Luc Leroy-Rojek, est un photographe qui se fait plaisir et espère dans un futur proche pouvoir éditer un livre des 125 portraits réalisés depuis 2011. D'autres portraits sont prévus en fonction des rencontres qu'il fera.

L'exposition est visible au cinéma, lors des séances dans la grande salle, jusqu'au 30 décembre. Elle sera visible du 6 au 20 janvier dans les locaux du CCS, espace bergeal et sera présentée lors des portes ouvertes de l'IUT d'Egletons le samedi 3 mars prochain.

 La Montagne 26/12/17




EXPOSITION PHOTOS

tout janvier

L'Exposition VOISINS VOISINES de Jean-Luc Leroy Rokek continue dans les locaux du CCS Espace Bergeal.

ous serez étonnés - quoi de mieux que l’étonnement? Jean-Luc Leroy-Rojek répare les téléphones. Pour cela, il se déplace de ville en ville, de village en village, de hameau en hameau, de maison isolée en maison isolée. Dans ces maisons isolées, dans ces hameaux, dans ces villages et dans ces villes, le réparateur entre en contact direct avec les propriétaires de téléphone et devient le photographe de leur milieu. Il saisit, en un cliché éclairé de lumière naturelle, au coeur d’une pièce de la maison, son habitant et toute sa vie. Les maisons choisies ne sont pas anodines. Elles révèlent des vies figées dans le temps qui rappellent les maisons de nos grands-mères. Cantous enduits de suie, moulins à café, calendrier Suze, pierres, terre, végétal, objets d’un autre temps, animaux, téléphones, toile cirée, blouse fleurie, bleu de travail, sabots, cuisinière à bois, pot en métal : regardez-bien les détails, leur foisonnement et vous serez surpris. Surpris, émus, intrigués, décalés. Ces photos proposent d’entrer chez des individus qui ont gardé une vie simple ; elles nous plongent dans un retour aux sources vivifiant de couleurs, de tons, de teintes ancestrales, parfois anachroniques. Elles rassurent, ajoutant une pointe de nostalgie qui interroge le sens de notre propre quotidien. Venez observer ces images et dites-nous ce que vous en pensez!




CINE DEBAT

Jeudi 22 mars

Pour répondre aux nombreuses sollicitations, L'Esplanade a proposé à nouveau un débat autour du film LE MAITRE EST L'ENFANT, qui aborde les méthodes pédagogiques de Maria Montessori et ses rouages dans un cas concret. Encore 40 personnes ont assisté à ce débat, preuve que l'éducation de nos enfants intéressent le public.




CONCERT

Lundi 26 mars
Le CCS, en partenariat avec la Muncipalité et le Lycée Caraminot, accueillait un concert dans le cadre des Randonnées de la Culture, FAL, théâtre des 7 Collines. IL s'agissait de CLAX QUARTET avec Fred Pouget aux clarinettes, Gilles Chabenat à la vielle électro acoustique, Anne Colas à la flûte et Guillaume Schmitt aux saxophones. Ces musiciens nous ont offert un moment follement dépaysant et pleinement jubilatoire. Ils nous ont offert un répertoire de compositions originales mariant les instruments pour une traversée au confins des musiques traditionnelles, du jazz et des musiques improvisées.



CINE DEBAT

 Mardi 22 mai
Ciné débat "Etre plutôt qu'avoir" animé par Thierry Titone



PROJECTION VIDEO
Vendredi 25 mai
LES PRINTEMPS DE HAUTE-CORREZE
Dans les locaux de l'Espace Bergeal
Visionnement du court métrage "Les aventuriers bâtisseurs" fait par les enfants de l'accueil de loisirs de Darnets avec Isa suivi d'un apéro dinatoire portugais (acras, beignets de légumes et autres pasteis...) concocté au Foyer des Jeunes Travailleurs sous la houlette de Rachel... Super moment convivial !



CINE DEBAT

 Jeudi 31 mai
Ciné débat "Des abeilles et des hommes", proposé par l'association Energie Citoyenne. Le débat a été animé par Mr Yves LAPLANCHE, Président de l'Abeille Corrèzienne. UNe quarantaine de personne ont assité à la projection et au débat.



FETE DE FIN D'ANNEE

Samedi 9 juin

Cette année, le CCS organisait sa traditionnelle fête de fin d’année dans les nouveaux locaux de l’Espace Bergeal. L’extérieur se prêtait particulièrement à organiser cette journée.

C’est ainsi que plusieurs activités ont pu faire des démonstrations ou des initiations sous forme d’ateliers participatifs pour le public de 10h à 16h. Le beau temps a permis de partager  un repas grillades offert au public sous les tentes installées par la Mairie.




THEATRE

22, 23, 24 ET 26 juin

L’atelier théâtre a donné 4 représentations de leur travail fait pendant l’année : 2 en extérieur à Egletons, 1 au château de Ventadour et 1 à Davignac (au profit du Secours Populaire) devant une centaine de spectateurs à chaque représentation. Un succès annuel qui ne se dément pas.

Fin avril 1936, ! L’entreprise familiale que dirige Jean Deloncourt depuis la mort de son père 10 ans auparavant n'est plus que l'ombre d'elle même : une mère dépensière et la crise des années trente ont eu raison de sa trésorerie. L'inquiétude grandit chez les ouvrières ; la grève menace...Le retour d'Henriette avec sa part d'héritage suffira-t-il à redresser la situation.

La pièce, DIX ANS DIX JOURS écrite par Didier Duhem et Paul Mazeyrat, écrite spécialement pour donner à cheque comédien (ne) de la troupe un rôle intéressant à défendre, met en scène 12 personnages bien marqués : durs ou trop gentils, honnêtes ou franchement pervers, simplets ou très subtils, parfois truculents. 12 personnages qui emmèneront le spectateur dans une histoire tour à tour dure, tendre, amusante et émouvante



CINE DEBAT

Mercredi 27 juin
LE CERVEAU DES ENFANTS proposé par le service Petite Enfance de la Com Com.

 


 
© All rights reserved. Création FORDECO LWi 2009